A propos d’Esther

Dernière mise à jour le 16 janvier 2023 par Esther Jules

Esther JULES
Provence Alpes Côte d’azur
France

English

Hi everyone.
My english skills are not that good, but if you want to write to me in this langage, i think i will unterstand.
My books are not in english available. Nevertheless, if you want to read something from me, I recommend « Saint-Geniez de Dromon »: There are many photos inside 🙂

Deutsch

Hallo liebe deuschsprechende Leser.
Meine Bücher sind zwar nicht auf Deutsch erhaltbar, aber Ihrer Sprache spreche ich einigermaßen gut. Wenn Sie mir schreiben wollen, tuen Sie es einfach!
Falls Ihr Französich nur so so ist, und Sie trotzdem was von mir lesen wollen, empfehle ich Ihnen « Saint-Geniez de Dromon ». Es sind so viele Photos in diesem Buch daß Sie es trotz der Sprache genießen können.

한국어

여러분 안녕. 나는 에스더입니다.
천천히 한국어를 배우고 있습니다.
프랑스어, 독일어 또는 영어로 저에게 편지를 보낼 수 있습니다.

Mail: esther [@] estherjules [point] fr

La Biographie d’Esther Jules

Si tant est que cela intéresse quelqu’un, ma naissance remonte paraît-il à l’année du premier courrier électronique, et c’est bigrement vieux.

Je suis une fille du sud, le genre qui déprime après 24h sans soleil.

Côté boulot, j’ai testé plus ou moins dans la durée réceptionniste, secrétaire, guide touristique, hôtesse au sol, professeur d’allemand, assistant de conservation du patrimoine, éditeur, chef de projet.
Je suis ravie de cette pluralité d’expériences, c’est professionnellement et humainement très formateur.
Après avoir été longtemps chef de projet études et développement fonctionnel des systèmes d’information au sein d’une DSI de collectivité territoriale, je suis passée responsable numérique d’un réseau de médiathèques.

Niveau diplômes, j’aligne un DEA d’histoire, un DESS de l’ENSSIB et une maîtrise d’allemand.

Question sociabilité, j’ai mes limites. Quelques jours en solitaire à la montagne, à la rigueur avec mon chien, me font toujours le plus grand bien, pour m’évader du stakhanovisme quotidien et me retrouver.
J’adore rencontrer des gens, apprendre à les découvrir pour de vrai et partager des moments avec eux. Mais j’ai besoin de ma bulle de solitude pour me ressourcer.


J’aime les livres, of course, surtout la littérature mainstream, celle qui me fera rester éveillée jusqu’à pas d’heure, pour tourner la page suivante. Pour l’essentiel: romance, romance paranormale, avec une préférence pour les one-shot. Avec les séries, j’ai toujours peur d’être déçue ou lassée.
Je déteste pleurer en lisant un roman, même s’il est bien.
Parmi mes auteurs préférés, J.R. Ward (en premier lieu pour sa Confrérie de la Dague noire), Lara Adrian et sa série Minuit, Nalini Singh surtout pour ses Psi Changeling, Stephenie Meyer (qui m’a fait découvrir le genre). Pour sortir des vampires (si vous avez bien suivi), j’adore Susan Elisabeth Phillips, dont les romances contemporaines me font toujours rire. Et Simone Elkeles, qui raconte si bien les post-ados.
Il y a bien entendu de très très nombreux autres auteurs que j’aime (Anne Bishop, Julie James, Ilona Andrews, San-Antonio, Alexandre Dumas…), mais j’ai voulu faire court.


Côté séries et films, je suis tombée dans la marmite coréenne, et je n’arrive plus à (et je ne veux surtout pas) en sortir.
J’adore What’s wrong with secretary Kim?, Kill me heal me, My roommate is a gumiho, Just between lovers, Docteur John, So I married the anti-fan, Vincenzo, Good doctor, My mister, Mr queen, It’s ok to be not ok, One spring night, The fiery priest, Hospital playlist, Healer, Prison playbook, Strong girl Do Bong-soon, My secret Terrius, Itaewon class, My sassy girl, Sungkyunkwan scandal… et bien d’autres.
En musique, c’est aussi coréen: Taemin, Ikon, Dawn, Onewe, Stray kids, Bobby, B.I., Baekhyun, Park Ji-hoon, Oneus, Enhypen…
Vous pouvez retrouver mes avis sur les séries coréennes sur mon blog Nuits coréennes.

Voilà, vous savez tout 😉